Seul dans la nuit

Coutin/Coutin - Sikora

La fille aux yeux de pluie me regarde et me dit
Il est bientôt midi je crois qu’il faut partir
Si tu veux pas payer deux fois le prix de ta nuit
Si t’as peur de l’amour fais quand même semblant
Embrasse-moi une fois comme le font les amants
Même si t’as pas envie de laisser ton téléphone
Le creux de tes reins comme un toboggan sur l’infini
Mais que sont devenus ceux qui se disaient nos amis
Ceux qui sont partis qui ne sont pas revenus
Ceux qui sont revenus qu’on n’a pas reconnu
Peux-tu m’expliquer ce silence autour de moi
J’crois bien que j’ai oublié d’aimer le fil des jours

Seule dans la nuit
Tu es seule dans la nuit et tu marches en aveugle
Ton ventre s’est fermé sur un cri de terreur
Et t’arrives pas à l’oublier

Le fou sur la place danse et chante pour rien
J’aimerais bien connaître le bout du chemin
Même si j’ai un peu peur en même temps
Tu dis les mêmes mots qu’il y a longtemps déjà
Quand on s’est rencontré je me souviens plus quand
Mais j’suis plus très sûr que ce soit là l’important

Seule dans la nuit
Tu es seule dans la nuit et tu marches en aveugle
Ton ventre s’est fermé sur un cri de terreur
Et t’arrives pas à l’oublier

Voyage au bout de la nuit
Voyage au bout de l’ennui
Je prendrai mon café
Sur un nuage de cocaïne
Au petit-déjeuner
Moi j’aime quand tu te fais
Câline