Frustration (Je drague)

Coutin/Coutin

Je drague les mères solitaires
Dans les jardins d’acclimatation
Entre le singe et la panthère
Je m’ennuie sans passion
Je voyage d’un port à l’autre
Au grès des courants des saisons
Comme ces oiseaux qui s’ils se posaient
Ne pourraient plus s’envoler

Et parfois je pense à toi, Frustration
Comme on le fait des murs de sa prison
Après la libération

Je erre je erre le long des quais
D’où les bateaux s’en vont
Vers quelles destinations
Un jour, steamer je partirais
Comme un marin titube
Aux vertiges de l’horizon
J’use et j’abuse des plaisirs du sexe des femmes et des lambeaux de désirs
De ces vagues de l’âme, c’est sur, je me damne

Et puis parfois je pense à toi Frustration
Comme on le peut des murs de sa prison
Après la libération