S’envoler

Coutin/Coutin

Quand je t’ai vu à la télé
Tout de suite je t’ai aimé
Quand je t’ai vu à la télé
Tout de suite je t’ai aimé
J’ai voulu te parler te téléphoner
Mais tu m’a raccroché au nez

J’ai marché jusqu’à la maison
Où tu vis avec ta mère
J’ai marché jusqu’à la maison
Où tu vis avec ta mère
Le maître d’hôtel m’a juré
Que tu étais sortie pour la journée

Parfois le ciel t’abandonne
Parfois c’est la terre qui se dérobe
Parfois le désir t’empoisonne
C’est alors, il vaut mieux s’envoler
C’est alors, il vaut mieux s’envoler

Je suis allé voir mon médecin
Avec ma valise à la main
Je suis allé voir mon médecin
Docteur docteur je ne vais pas bien
Docteur docteur donnez-moi la main
Elle m’a dit de prendre mes pilules
Et que bientôt tout irait bien

Parfois le ciel t’abandonne
Parfois c’est la terre qui se dérobe
Parfois le désir t’empoisonne
C’est alors, il vaut mieux s’envoler
C’est alors, il vaut mieux s’envoler.

Parfois le ciel t’abandonne
Parfois c’est la terre qui se dérobe
Parfois le désir t’empoisonne
C’est alors, il vaut mieux s’envoler
C’est alors, il vaut mieux s’envoler
C’est alors, il vaut mieux s’envoler
C’est alors, il vaut mieux s’envoler