COUTIN / BEST OF – 2010

le-best-off-_-mixs-remixs-cd

Coutin / Best of
2010

CD 1 :

– J’ aime regarder les filles, Joe et Cathy, Fais moi jouir :
Extraits de l’album « Coutin ». Enregistré au Château d’Hérouville en Juillet / Août 1979. Prise de son et réalisation artistique : Laurent Thibault. Guitares et chant : Patrick Coutin. Batterie : Pierre Alessandri. Basse : Dominique Dufour. Chœurs : Lucien  » Zabu  » Zabuski, Laurent Grangier, Dominique Dufour. Claviers : Jacqueline Thibault. Whistle : Boa. Katie : Cathy

– Un étranger dans la ville, Seule dans la nuit :
Extraits de l’album « Un étranger dans la ville ». Enregistré au Château d’Hérouville en 1982. Prise de son : Laurent Thibault, Patrick Droguet. Réalisation artistique : Laurent Thibault. Guitares et chant : Patrick Coutin. Guitares : Dan Ar Braz, Michel Sikora. Basse : Bernard Paganotti. Batterie, programations : Pierre Alessandri.Claviers : Jacqueline Thibault. Choeurs : Serge Derrien, Anne Vassiliu, Lucien Zabuwski, Laurent Grangier.Percussions : Jean « Popov » Chevallier.

– Le soleil, L’heure bleue:
Extraits de l’album « L’Heure Bleue ». Enregistré au Studio Trident (Londres) en 1983. Prise de son : Nick Patrick. Direction artistique : Bernard St Paul. Guitares et chant : Patrick Coutin. Batterie : Jaimie Lane, Pierre Alessandri. Basse : Jeremy Meek. Guitares : Simon Boswell, Greg Parker, Gilles Coutin. Claviers : Nick Plytas, Michel Coeuriot. Programmations : Pierre Alessandri.

– Angelina, Les anges de poussière, Superficielle :
Extraits de l’album « Aimez vous les uns les autres ». Enregistré en 1993 aux Studios On the Bitch , Chez Loulou et Studio 2. Prise de son : Volodia Boukortt. Réalisation : Patrick Coutin. Guitares, claviers, programmations, chants : Patrick Coutin. Batterie : Denis Lescoeur. Basse : Zox. Piano, orgue : Nile, Vincent Marie Bouvot. Guitares : Gilles Coutin, Patrick Rondat. Echantillons : Richard Boukortt.

– Traces d’amour, J’irais mourir un jour :
Extraits de l’album « Industrial Blues ». Enregistré en 2001 à ICP (Bruxelles) par Phil Delire, à Louise Musique (Paris) par Patrick Coutin. Mixé à Louise Musique et à Marcadet par Phil Delire, Patrick Coutin, Christophe Allemand et Christophe Hebert. Réalisation : Patrick Coutin, Christophe Allemand. Guitares, programmations, claviers et chant : Patrick Coutin. Guitares : David Grissom, Gilles Coutin. Basse : Gilles Michel. Batterie : Franck Ridacker.Claviers, programmations : Christophe Allemand.

CD 2

J’aime regarder les filles – Mixs & Remixs :
Version originale : Prise de son et réalisation artistique : Laurent Thibault. Guitares et chant : Patrick Coutin. Batterie : Pierre Alessandri. Basse : Dominique Dufour. Chœurs : Lucien  » Zabu  » Zabuski, Laurent Grangier, Dominique Dufour

1- Remixé par Bob Sinclar 2009
2- Remixé par D’Stroy 2009
3- Remixé par Fiasco 1999
4- Remixé par Corti 1999
5- Remixé par Shumacher 1999
6- Original Maxi 1981

Réalisation : Gilles Michel. Mastering : The Brain. Graphisme : Bolivie

LA PETITE HISTOIRE

En 1981 « J’aime regarder les filles » et l’album « Coutin », démarrait la carrière d’un artiste à part dans le paysage des chanteurs des années 80.

Un artiste qui a toujours considéré sa musique et ses chansons comme un espace de liberté absolu, pas à vendre n’importe comment.

Programmé par Gilles Michel, son co-réalisateur actuel, ce « best of » de Coutin réunit ses titres les plus joués et les plus connus, mais surtout, il est une sorte de promenade dans un univers unique où l’engagement côtoie la provocation, le réalisme la poésie, et ou l’apparence anodine des choses et des situations est souvent une forme d’humour distancié.

Gilles Michel a voulu faire mieux qu’un « best of », il a voulu construire « un album qui pourrait sortir en 2010, moderne et intemporel, remastérisé aux normes d’aujourd’hui ».

En 1999 avait produit quelques remixs pour Universal… Des choses de Shumacher, de Corti, qui étaient venue s’ajouter à des essais différents comme le Bob Sinclar de 2009… La sortie du Best of était l’occasion de montrer ces différentes visions de ce titre, à côté de la version originale longue qui reste incontournable en club